Pornodépendance : stratégies des conjointes

Article à jour en octobre 2019

De la notion d’hypersexualité à celle d’addiction sexuelle, un pas a été franchi dans la compréhension de ce qui se vit pour les personnes ayant perdu le contrôle de leur usage du sexe.

L’étude « Pornodépendance – Stratégies des Conjointes » s’arrête sur la situation des consommateurs de pornographie addicts à cette pratique, et sur l’impact qu’a celle-ci sur leur conjugalité, qu’ils soient célibataires ou en couple.

Puis elle plonge dans l’univers des conjointes sachantes de pornodépendants, afin de dégager les stratégies qu’elles emploient, pour un mieux-être personnel et/ou pour aider à la rémission du trouble de leur conjoint.

Pour ce faire, des centaines de messages issus d’un forum dédié à la pornodépendance ont été étudiés ; témoignages de femmes, épouses ou petites amies d’accrocs à la pornographie.

Enfin, ces stratégies, déjà passées au crible de l’auto-évaluation, ont été classifiées en fonction de leur efficacité, et discutées au regard des connaissances actuelles en addictologie.

Cette recherche est consignée dans un document court (30 pages), précis et documenté, mis à votre disposition. Vous le recevrez gratuitement au format PDF en indiquant ici votre adresse e-mail :
.

⚠ Assurez-vous que tous les champs * sont complétés.


.

L’étude est également disponible sur le profil de Stéphanie Ladel sur ResearchGate.

Rappel : Toute reproduction, même partielle, n’est possible que si elle indique clairement le nom de l’auteur et la source.

LADEL, Stéphanie. « Pornodépendance – Stratégies des Conjointes (Lesquelles sont jugées efficaces en termes de mieux-être personnel et/ou d’aide à la rémission du trouble ?) », 2016. Disponible ici : https://cabinet-social.fr/pornodependance-strategies-conjointes/

pornodependance-strategies-des-conjointes-couple-etreinte-calin-cabinet-social-stephanie-ladel

Sommaire : Pornodépendance – Stratégies des Conjointes

1. Pornodépendance, couple et implication de la conjointe
1.1. Addiction au sexe
1.2. De la pornodépendance en France
1.3. De la pornodépendance et du couple
1.4. De l’implication de la conjointe

2. Méthodologie pour l’analyse de stratégies
2.1. Usage d’un forum Internet dédié
2.2. Caractéristiques des membres sélectionnés
2.3. Extraction et analyse des éléments d’étude

3. Résultats de l’étude
3.1. Caractéristiques de l’échantillon
3.2. Résultats quantitatifs
3.3. Résultats qualitatifs

4. Discussion : la fin et les moyens
4.1. Stratégies = moyens
4.2. Coaddiction or not coaddiction?
4.3. Auto-centration et exo-centration

–> Bibliographie
–> Annexes

Une présentation posterisée ou orale de cette étude est possible. N’hésitez pas à me contacter pour tout projet en ce sens.

Vous êtes directement concernée ? Je vous invite à lire cet autre article : Quand arrêteras-tu de regarder des films pornographiques ?

A bientôt !Contactez-moi !

Stéphanie LADEL06.49.84.07.53

2 Commentaires
  1. Pingback: Quand arrêteras-tu de regarder des films pornographiques ? - Cabinet Social

  2. Dés l’adolescence, (début des années 60 ) je me suis rendu compte que j’étais un grand timide avec les filles qui m’excitaient .J’étais aussi très pudique .Je regardais en cachette des revues pornographiques ,ce qui m’éloignait encore plus des filles .
    Les déviants sexuels sont souvent des célibataires très mal avec le sexe semble t’il ?

    Je me suis très vit rendu compte que j’étais un exhibitionniste qui adorait se masturber tout nu dans les bois en admirant discrètement les filles qui passaient .L’excitation passée, la honte m’envahissait , d’autant plus que des ragots circulaient déjà sur mes conduits impudiques .Elles, ils évoquaient parfois ces sectes qui encouragent leurs adeptes a devenir des eunuques (Skoptzis, adorateurs de l’oignon, etc ) .La crainte des lois ,n’arrangeait pas davantage mon confort moral .Très vit, j’ai pensé qu’il serait sage que je songe moi aussi a me faire enlever les testicules pour en finir avec mes débordements impudiques .A cette époque cela se faisait encore beaucoup avec les délinquants récidivistes ,mais la perspective de me retrouver en eunuque adipeux ne me réjouissait pas tellement .Bon, je me disais que je n’étais pas un violeur . A cette époque,je ne savais même pas ce que la castration allait impliquer dans ma vie .J’ai consulté et pris des médicaments qui m’ont fait grossir .
    J’avais parlé de mon désir de castration ,mais pas trop .Je continuais tout de même a m’exhiber a la fenêtre lorsque mes voisins regardaient .
    Avec les années qui passaient,la situation devenant ingérable, je suis finalement allé me les faire couper pour en finir définitivement avec mes passions sexuelles dangereuses .
    Très vit ,ma vie a changé .La sagesse tranquille est presque ennuyeuse .Je ne me tripotais plus,mon pénis était devenu ridiculement petit .
    J’ai eu une période de dépression pendant quelques mois,durant laquelle ma virilité disparaissait .
    Ma vie professionnelle devint fastidieuse .
    Mes pulsions sexuelles impudiques aujourd’hui,ne sont qu’un mauvais souvenir que je ne voudrais pas revivre .
    Quelle idée d’aller se promener tout nu dans les bois ? Pourquoi, se masturber tout nu en regardant les voisines ?

    Au début,j’avais honte d’être eunuque .
    Aujourd’hui,Je regrette de n’avoir pas eu le courage d’aller me les faire couper plus tôt .
    Dans le passé, il y avait beaucoup d’hommes volontaires qui se faisaient castrer sans se cacher,mais,je ne le savais pas .
    Mon « hypersexualité” a disparu sans traitement .
    Le bonheur ne tient pas a grand chose .
    Cordialement .

Laisser un commentaire