Comment devenir travailleur social indépendant

Article à jour en mars 2020

Comment faire pour démarrer ? Ou plus précisément : Quelle est la MEILLEURE MANIERE de devenir travailleur social indépendant ? Vous êtes de nombreux collègues à me poser cette question, et hélas je ne peux répondre de vive voix à chacun d’entre vous. Aussi, voici un article préparé pour vous au sujet du travail social indépendant, autrement appelé travail social libéral, en exercice libéral, ou privé.

Les bonnes raisons de se lancer

De nombreuses raisons peuvent provoquer votre envie forte de quitter l’institution dans laquelle vous exercez, ou de ne pas y retourner.

Soyons francs, les motivations tournées vers vous-même, telle que l’envie vague de travailler autrement, ou celles plus précises de vous extraire de conditions de travail désagréables, de prouver vos capacités, ou de vous créer votre propre poste, sont peu utiles aux autres. Qui va vous payer pour une « offre » dont il ne ressentira pas la valeur, les bienfaits ?

Ces raisons personnelles peuvent exister, bien sûr, mais elles n’ont aucune portée en elles-mêmes et il n’est pas judicieux de se projeter vers le travail social libéral pour ces seuls motifs ou s’ils sont prioritaires.

Comment devenir assistante sociale indépendante - libérale - Cabinet Social Stéphanie LADEL

Les motivations tournées vers les autres, les idées innovantes qui vous semblent pertinentes et importantes d’offrir à telles ou telles personnes ou organisations, ce qui vous passionne, vous donne le feu sacré, ce que vous voulez apporter et qui vous fait rayonner, sont indéniablement les motivations susceptibles de plaire et in fine de satisfaire des besoins.

Votre arrivée dans l’univers dans lequel vous vous inscrirez pourra alors être bénéfique pour tous. Voilà les bonnes raisons de vous lancer en tant que travailleur social indépendant !

Et je suis celles et ceux qui veulent faire vivre un travail social indépendant porté par des professionnels ayant de belles intentions et une élaboration solide permettant une offre pérenne aux personnes auxquelles ils s’adressent.

Les bonnes questions à se poser

En avançant dans votre projet, vous pouvez trouver paniquant le fait de méconnaître le monde de l’entreprise.

Vous vous dites : Quel statut juridique dois-je choisir ? Dois-je obtenir un agrément ? Quel champ d’action me permettra d’avoir suffisamment de clients ? Quels seront mes tarifs en tant que travailleur social libéral ? Et quelle rémunération, quel « salaire », puis-je espérer ? Comment éviter de payer trop de charges ? Comment dois-je remplir ce formulaire URSSAF au mieux ? …

Il vous semble parfois impossible de trancher convenablement sur ces questions clés. Et c’est normal. Je vous encourage donc à suivre ces quelques conseils :

Faites les choses dans l’ordre, sans précipitation : Avant d’avoir certains éléments en main, il est malvenu de mettre ces questions à l’ordre du jour. Reportez-vous au schéma présent sur cette page pour savoir à quel moment dans votre projet d’entreprendre il est judicieux de décider par exemple de vos tarifs ou de la forme juridique de votre activité.

Quitte à suivre une formation, choisissez-en une tôt, et centrée dès le début uniquement sur votre projet : Les premiers embranchements que vous prendrez seront fondamentaux et détermineront toute la suite, comme lorsqu’un randonneur choisit la montagne vers laquelle aller, avant de commencer à distinguer ses sentiers et ses rivières, et d’aller jusqu’à son sommet. Idéalement, recherchez une formation spécifique au travail social pour articuler dès le début entreprise et relation d’aide. Mais aussi un formateur impliqué. Et une formation qui vous aidera à prendre vos toutes premières décisions de façon avisée et sécure.

Comment devenir éducateur spécialisé indépendant - libéral - privé - à domicile - Cabinet Social Stéphanie LADEL
Ne faites pas simplement le choix des autres / de la majorité : Et s’ils s’étaient trompés ? Quand il existe un choix entre plusieurs options, ce n’est jamais pour rien. Chacune de ces options a ses avantages spécifiques, et dans le même temps des inconvénients peut-être absents dans certaines autres options. Chaque combinaison, elle-même combinée à une autre, vous amène sur un chemin qui peut répondre très bien ou très mal à votre situation particulière. A chaque embranchement, sachez donc exactement pourquoi vous prenez telle décision, ses avantages, et ses inconvénients. Ainsi votre structuration de projet répond à la question du sens tout en vous assurant les meilleures chances de réussite.

Posez toutes les questions, et écoutez toutes les réponses : Vous êtes en train d’innover, mais tout ne se passe pas dans votre tête. Alors, où est-ce que cela se passe ? Et que faire des réponses à chacune de vos questions ? Vous comptez-vous convenablement dans l’équation ? Comment tout agencer au sein d’une activité économiquement viable et rentable sans vous départir de votre éthique et des valeurs du travail social que vous incarnez ? Vous verrez, de très nombreuses questions jalonneront votre parcours. Ne les craignez pas, craignez plutôt les angles morts… Et traitez les réponses avec modestie, pas à pas, mais solidement, sans vous faire balloter au gré du vent.

Et si on marchait ensemble ?

Où que vous soyez et à n’importe quel moment de l’année, vous pouvez débuter un accompagnement ponctuel ou conséquent avec moi, appliqué à votre personne et à vos idées. De nombreux confrères et consoeurs l’ont fait en leur temps. Pourquoi pas vous ?

Vous vous demandez comment devenir travailleur social indépendant. Vous l’avez compris, je vous propose de répondre à vos inquiétudes, mais aussi de vous poser des questions inédites, et de vous aider à trouver les réponses. Mon objectif est de vous former à une vision à 360°, par laquelle vous créerez ce tout cohérent et utile à tous, avec votre singularité. Pour plus d’informations, rendez-vous sur cette page.

A bientôt !Contactez-nous !

Stéphanie LADEL06.49.84.07.53

Laisser un commentaire