Refus de visa pour kafala : débloquer la situation
Article à jour en juillet 2020

Notre précédent article n’a pas suffi à couvrir toutes les dimensions de l’enquête sociale en France dans le cadre d’une kafala. Prenons le temps de vous en dire plus au sujet des refus de visa pour kafala…

D’abord, courage à tous !

Beaucoup de candidats au recueil d’un enfant se réjouissent d’obtenir cet accord de prise en charge par un juge marocain ou algérien, puis se voient refuser leur demande de visa par le Consulat de France. Ils ont obtenu par la kafala le droit de s’occuper d’un enfant, et lorsqu’ils font la demande de visa pour qu’il réside en France et y soit élevé, éduqué et scolarisé, la réponse est non.

Cette situation de bloquage entraîne l’obligation pour l’enfant de continuer de résider dans son pays d’origine. S’ensuit une nécessaire organisation : certains restent en couple au Maroc ou en Algérie, et d’autres, par obligation professionnelle par exemple, choisissent que seulement l’un des membres du couple reste sur place, ou confient l’enfant à des tiers : famille, amis, ou personnes payées pour prendre soin de l’enfant.

Reste à comprendre ce qui se passe, et à trouver une solution à ce problème qui panique et crée un sentiment d’injustice chez vous.

refus visa kafala - recueil international Maroc Algérie France - Cabinet Social Stéphanie LADEL Lire la suite …

Comment devenir travailleur social indépendant
Article à jour en juillet 2020

Comment faire pour démarrer ? Ou plus précisément : Quelle est la MEILLEURE MANIERE de devenir travailleur social indépendant ? Vous êtes de nombreux collègues à me poser cette question, et hélas je ne peux répondre de vive voix à chacun d’entre vous. Aussi, voici un article préparé pour vous au sujet du travail social indépendant, autrement appelé travail social libéral, en exercice libéral, ou privé.

Les bonnes raisons de se lancer

De nombreuses raisons peuvent provoquer votre envie forte de quitter l’institution dans laquelle vous exercez, ou de ne pas y retourner.

Soyons francs, les motivations tournées vers vous-même, telle que l’envie vague de travailler autrement, ou celles plus précises de vous extraire de conditions de travail désagréables, de prouver vos capacités, ou de vous créer votre propre poste, sont peu utiles aux autres. Qui va vous payer pour une « offre » dont il ne ressentira pas la valeur, les bienfaits ?

Ces raisons personnelles peuvent exister, bien sûr, mais elles n’ont aucune portée en elles-mêmes et il n’est pas judicieux de se projeter vers le travail social libéral pour ces seuls motifs ou s’ils sont prioritaires.

Comment devenir assistante sociale indépendante - libérale - Cabinet Social Stéphanie LADEL

Les motivations tournées vers les autres, les idées innovantes qui vous semblent pertinentes et importantes d’offrir à telles ou telles personnes ou organisations, ce qui vous passionne, vous donne le feu sacré, ce que vous voulez apporter et qui vous fait rayonner, sont indéniablement les motivations susceptibles de plaire et in fine de satisfaire des besoins.

Votre arrivée dans l’univers dans lequel vous vous inscrirez Lire la suite …

Enquête sociale pour kafala
Article à jour en juillet 2020

Le parcours vers la kafala, recueil d’un enfant sans adoption, offre plus d’opportunités que le parcours vers l’adoption internationale, mais il reste néanmoins difficile et plus ou moins long.

En France, les demandes de kafala sont ouvertes aux personnes d’origine marocaine ou algérienne de confession musulmane (célibataires, divorcées ou en couple, même mixte) et concernent des enfants nés au Maroc ou en Algérie. Et pour beaucoup d’entre vous, l’enquête matérielle et psychosociale attendue par le juge du pays d’origine ou par le consulat français est source d’inquiétude.

Quand il vous semble impossible d’obtenir cette enquête sociale, c’est même un véritable blocage dans vos démarches… Vous êtes nombreux à me solliciter pour savoir si Cabinet Social effectue cette enquête de manière indépendante. La réponse est OUI. Je suis Stéphanie LADEL, assistante sociale Diplômée d’Etat depuis près de 20 ans, dirigeante de Cabinet Social depuis 2013, et j’effectue des rapports d’enquêtes sociales en vue d’une kafala dans toute la France.

Permettez-moi de vous apporter néanmoins ces informations et conseils avant que vous preniez votre décision de me confier cette mission…

Enquête sociale en vue de kafala - consulat français visa France - recueil international d'enfant Maroc Algérie France - petit garçon - Cabinet Social, Stéphanie LADEL Lire la suite …

Un travailleur social addictologue ?
Article à jour en juillet 2020

Le travail social en addictologie, que je pratique*, est une spécialité peu connue et répandue en France ; bien plus outre-atlantique et jusqu’à nos voisins suisses.

La suite de cet article est une traduction issue de “Start an Addiction Social Work Career”.

Tour d’horizon

Les travailleurs sociaux addictologues sont spécialisés dans l’aide à la résolution de comportements addictifs associés à des drogues ou autres stimuli menant à des conséquences délétères. Ils apportent un soutien et des conseils aux familles de personnes addicts, développent des plans d’aide, conseillent les patients en séances individuelles et collectives, et effectuent des évaluations de ceux-ci.

Les fonctions d’un travailleur social addictologue peuvent varier quelque peu, mais la plupart sont missionnés en tant que membre majeur d’une équipe pluridisciplinaire de spécialistes qui travaillent ensemble pour apporter le bon plan d’aide.

Tandis que la plupart des gens identifient les médicaments et l’alcool comme étant les sources les plus communes d’addiction, il y a un large panel de drogues et addictions comportementales reconnues et prises en charge par les travailleurs sociaux addictologues. Ci-dessous, une courte liste de quelques unes des drogues et activités qui peuvent engendrer un comportement compulsif et une dépendance :

Travailleur social addictologue adolescents jeunes adultes hommes femmes drogues addictions - copyright Oussama Refas photograph_ouss - Cabinet Social - Stéphanie Ladel
Lire la suite …

Pornodépendance : stratégies des conjointes
Article à jour en juillet 2020

De la notion d’hypersexualité à celle d’addiction sexuelle, un pas a été franchi dans la compréhension de ce qui se vit pour les personnes ayant perdu le contrôle de leur usage du sexe.

L’étude « Pornodépendance – Stratégies des Conjointes » s’arrête sur la situation des consommateurs de pornographie addicts à cette pratique, et sur l’impact qu’a celle-ci sur leur conjugalité, qu’ils soient célibataires ou en couple.

Puis elle plonge dans l’univers des conjointes sachantes de pornodépendants, afin de dégager les stratégies qu’elles emploient, pour un mieux-être personnel et/ou pour aider à la rémission du trouble de leur conjoint. Lire la suite …

Revenu de base en France : une utopie ?
Article à jour en juillet 2020

Du RSA au revenu de base

Une émission radiophonique spéciale émise par la CRANCRA (Confédération des Radios Associatives Non-Commerciales de Rhône-Alpes) fin 2015 était consacrée au revenu de base.

Quel dommage que je n’en ai pas gardé une bande son ! On y entendait les positions et analyses de différents acteurs sociaux favorables à cette prestation, et notamment :

Mon analyse

La première différence qui vous vient à l’esprit entre le revenu de base et le RSA : qu’est-ce qui changerait en premier ?

Revenu de base - De la Finlande à la France - Utopie ou réalisme - Cabinet Social, Stéphanie LADEL

Je dirais l’éthique, je pense que ce serait clairement plus éthique. Lire la suite …

RSA : regards, estime de soi, vie affective
Article à jour en juillet 2020
RSA… Revenu de Solidarité Active.

Quels regards portent la société, les amis et la famille sur chaque allocataire ?
Quelle estime celui-ci a-t-il de lui-même ?
Quelle vie affective est-elle possible lorsque l’on est au RSA ?

REGARDEZ cette émission à laquelle Stéphanie LADEL, consultante sociale et fondatrice de Cabinet Social, a participé.

Etaient également invités Alain GUEZOU et Pierre-Louis SERERO de RSA S.A.S (ex- RSA coop) et plusieurs bénéficiaires de cette allocation.

Extraits (interventions de Stéphanie LADEL) : Lire la suite …

Guide du Routard pour réfugiés et migrants
Article à jour en juillet 2020

Routard réfugiés demandeurs d'asile migrants étrangers - Hello - Cabinet Social, Stéphanie LADEL

Vous souhaitez aider une personne étrangère à vivre une vie autonome en France ? Cet outil, issu d’une collaboration Guide du Routard – FNARS, a été édité en 2015, et réédité en 2016, à quelques milliers d’exemplaires ; sans pouvoir ainsi satisfaire tous les professionnels et étrangers concernés. Mais la version PDF existe, et vous pouvez la télécharger ici !

Mon avis : ce guide est GENIAL. Composé uniquement d’illustrations, il permet aux personnes ne parlant pas la langue du pays d’accueil de s’exprimer, et notamment d’indiquer leurs besoins.

Travailleurs sociaux, équipes médicales, familles d’accueil : n’hésitez pas à l’imprimer et à le relier vous-mêmes. Cet outil de communication avec des personnes étrangères (réfugiés, demandeurs d’asile, migrants…) ou muettes est très bien élaboré, et fourni.

Voyageurs, vous pouvez également l’utiliser lors de vos déplacements internationaux.

Un peu de patience, le Guide va se charger ici :

Download the PDF file .

A l’attention des principaux concernés

Lire la suite …

Le cancer, parlons-en ! (Groupe de Parole)
Article à jour en juillet 2020

Nous le savons, et nous le voyons autour de nous : le cancer touche de plus en plus de gens, et les emporte parfois. En France, chaque année, plus de 350.000 cas de cancers sont diagnostiqués, et environ 150.000 personnes meurent de cette maladie, faisant d’elle la première cause de mortalité en France

Cela, ce sont les chiffres. Quand vous êtes directement concerné-e, vous savez qu’ils ne sont pas rassurants, mais surtout que vous n’êtes pas juste un « cas de cancer ».

Au-delà des chiffres

Vous êtes une personne, avec vos inquiétudes et vos souffrances lorsqu’il s’agit de traverser certaines étapes : les examens, l’attente, l’annonce (« verdict »), les recherches sur ce qui vous arrive, la confrontation des statistiques avec votre propre vie, les traitements lourds, la perte de votre santé, de votre moral, de votre espoir parfois… Et vos proches qui s’inquiètent aussi…

Groupes de parole - Vivre avec le cancer - Cabinet Social, Stéphanie LADEL

Lire la suite …

Aider une personne à sortir de la drogue
Article à jour en juillet 2020

Les pièges à éviter
Les stratégies à adopter

Comment aider une personne dépendante :
– à une substance (tabac, alcool, médicaments, stupéfiants,…)
– ou à un comportement (jeux d’argent, sexe, sport, travail, achats, jeux vidéo,…) ?

1. Repérer où en est cette personne

Cette première analyse est cruciale, car trop souvent l’entourage voudrait aider cette personne « en décalé », ce qui est totalement inopérant.

– Nie-t-elle avoir un problème avec la drogue ? Elle est alors au stade du déni, de loin le stade regroupant le plus d’addicts. Elle ne se soucie pas de sa dépendance, qu’elle ne considère pas être un problème.

– Reconnait-elle ce problème, sans pour autant avoir pour ambition de s’en extirper ? Elle est en phase de prise de conscience. Cela lui permet de connaitre plus ou moins précisément son état, de comprendre pourquoi on s’inquiète pour elle, et de faire des choix avec plus ou moins de volonté.

– Est-elle engagée dans un processus d’arrêt de cette drogue ? En ce cas elle est en période de sevrage, c’est-à-dire dans une période de recherche de nouvel équilibre sans ce produit ou ce comportement qui avait pris une place majeure.

– Ou bien a-t-elle besoin de garder ses distances avec cette addiction, dans la persistance, après avoir réussi à la faire sortir de sa vie ?

Sortie de l'addiction - schéma iceberg - drogues avec ou sans substances - déni, prise de conscience, sevrage, persistance - Cabinet Social, Stéphanie LADEL

2. En déduire ce qu’il faut faire, et ne pas faire

Lire la suite …